Splitter

« Splitter » est le magazine des clients de Weiss+Appetito. En version papier et numérique, nous vous informons régulièrement de nos activités et de celles de la branche.

Gruppe (Alle Bereiche)
BAM – Bern Education Fair

Almost 21,500 visitors attended the 28th Bern Education Fair (BAM) this year, where they learned about the vast and varied range of opportunities available for further and continuing education. The Weiss+Appetito Group was represented with its own stand for the first time, where large numbers of visitors were given a positive impression of our diverse range of apprenticeships.

Once again this year, education and knowledge were the talk of the town in Bern during the BAM from 16 to 20 September. This, the leading fair focusing on further and continuing education in the Mittelland region, is the traditional curtain-raiser for an eventful autumn season when new ground is broken in vocational training. Many participants singled out the varied offerings from the exhibitors as an especially convincing aspect of the event; the opportunities on offer certainly drew in the crowds, creating enthusiasm among school leavers as well as those seeking further education. Although Weiss+Appetito was a newcomer to the BAM, we definitely established our presence at the fair. After five hectic days, the verdict was: "The effort paid off!" "Keep talking and nobody explodes", an absorbing PC game, was only one of the fascinating attractions that drew visitors to our stand. The Group's extensive range of apprenticeships also drew plenty of attention. Future plant and equipment engineers, masons and commercial specialists (to mention only a few vocations) took the opportunity to form a practical picture of their dream career: they also made first contact with the company where they might take up their apprenticeships.  As a company with extensive experience of training apprentices, we were able to present ourselves in the best possible light at the 2016 BAM. We're now excited as we wait for applications to reach us in the coming weeks. But one thing is clear for Weiss+Appetito: "One BAM is over, but the next is on its way!" We've already saved the date from 8 to 12 September 2017! 
Télécom
Démontage dans l'ancienne poste de Schönburg

Transport de matériel dans des conditions difficiles. La branche Télécommunications de la société Weiss+Appetito a réalisé le démontage de toute l'installation de téléphonie mobile Sunrise mise en place sur le Schönburg, un ancien bâtiment de la Poste à Berne.

L'un des plus gros projets de Berne en matière de préservation de valeur est actuellement dans les starting-blocks. Le Schönburg, ancien siège social de la Poste, va être transformé dans les années qui viennent en un complexe hôtelier et résidentiel de haut standing. Jusqu'ici, les trois gros opérateurs de téléphonie mobile suisses avaient chacun une station installée directement sur le bâtiment. Les contrats n'ont toutefois pas été renouvelés et les installations ont dû être entièrement démontées dans l'urgence. La branche Télécommunications de la société Weiss+Appetito a ainsi été chargée par la société Huawei Technologies Switzerland AG de procéder au démontage de toute l'installation Sunrise. Après plusieurs jours de travaux préparatoires et l'obtention des autorisations correspondantes, l'hélicoptère – et une météo favorable – ont été commandés pour le 23 juin 2016. Les 26 vols effectués ont permis d'emporter dans les airs, au bout d'une ligne de 70 m, les sept mâts de téléphonie mobile, les plaques de lestage, les quatre armoires techniques, les dizaines de mètres de câbles et les nombreux petits matériels présents, et de les placer avec une extrême précision dans le container prévu à cet effet. Par ailleurs, tous les équipements techniques situés à l'intérieur du bâtiment, y compris les parois et les portes coupe-feu, ont aussi été démontés. Les connexions à la fibre optique et les alimentations électriques ont également été entièrement retirées, du sous-sol jusqu'aux combles. Pour finir, le toit a été remis en état et les dernières traces de l'installation ont été supprimées. Plus rien ne vient ainsi entraver le projet de nouvelle construction planifié par les nouveaux propriétaires. Ce démontage est un parfait exemple des nombreuses missions hors normes, réalisées dans des conditions difficiles, que nous menons à bien dans toute la Suisse. Elles représentent un grand défi en termes de planification et de logistique, mais aussi pour leur mise en œuvre le jour J. Mais cela fait plaisir de voir un plan se dérouler ainsi parfaitement.
Centre technique
La durabilité : un sujet important pour votre voiture

Selon le dictionnaire, la durabilité est le « principe, selon lequel on ne doit pas consommer plus que ce qui peut repousser, se régénérer et être remis plus tard à disposition ».

Pour un véhicule privé, cela signifie que la durée pendant laquelle un conducteur utilise sa voiture a une grande influence sur la durabilité de son bilan énergétique. <br />L'énergie grise, à savoir l'énergie utilisée pour la fabrication, le transport, le stockage, la vente et l'élimination d'une voiture, correspond à la consommation d'énergie d'un ménage suisse pendant 10 ans (source : WWF Suisse). La décision pour ou contre l'achat d'un nouveau / autre véhicule a ainsi une grande influence sur le bilan énergétique durable de toute une famille. <br />En comparaison du bilan énergétique global, la consommation de carburant est de moindre importance. Il est important que le véhicule soit bien réglé et entretenu pour minimiser les impacts négatifs sur l'environnement. La protection du climat est placée ainsi au cœur des préoccupations. Il est tout à fait judicieux de continuer à utiliser des véhicules équipés de moteurs à combustion. &nbsp;La décision d'investir dans un véhicule avec, par exemple, plus de 150 000 kilomètres au compteur, dépend du niveau auquel on estime les coûts d'entretien escomptés, déduction faite du produit possible de la revente du véhicule. Pour pouvoir procéder de façon compétente à cette estimation, il faut disposer d'appareils techniques et de longues années de compétences dans le domaine. Dans notre atelier de Ried b. Kerzers, nous effectuons ce genre d'analyses et nous vous permettons d'avoir ainsi une évaluation objective de votre véhicule. Nous vous proposons jusqu'à la fin du mois de novembre un diagnostic au prix spécial de CHF 160,00 par véhicule (puis CHF 190,00 au-delà de cette date). En cas de réalisation de travaux d'entretien éventuels au sein de notre atelier, seuls 50 % du prix du diagnostic vous seraient facturés.&nbsp;
Aspirer+Projeter
Nos machines spéciales savent également se montrer convaincantes dans les situations délicates

Là où il est difficile d'utiliser des machines conventionnelles, c'est souvent par aspiration qu'il est le plus facile de transporter des matériaux, tels que des gravats ou des boues. Ceci est valable, par exemple, pour les toits, les piscines ou les caves. En sa qualité de spécialiste, la société Weiss+Appetito Services spéciaux SA est tout indiquée pour les travaux d'aspiration ou de projection de toutes sortes.

L'aspiration de matériaux de tous types – qu'ils soient liquides ou secs –, effectuée souvent dans des conditions difficiles, est l'une des spécialités de notre entreprise. Le 15 juillet 2016, la police et les pompiers ont été appelés en urgence pour un incendie dans des combles, à Morat. Après coup, une équipe de la société Weiss+Appetito Spezialdienste s'est également rendue sur les lieux. En effet, l'aspiration de graviers ou de poussières, mais aussi – comme c'est le cas ici – de décombres causés par un incendie, est un véritable jeu d'enfant pour nos machines puissantes.&nbsp; Nous sommes à même d'aspirer pour le compte de nos clients des graviers sur des toits plats, des poussières dans des silos, ou, comme mentionné ci-dessus, des décombres sur des lieux d'incendies ; et ce, avec une puissance d'aspiration sans égale en Suisse et parmi les meilleures dans toute l'Europe. Nous sommes aidés en cela par des véhicules spéciaux, tels que le Power Jumbo, qui est capable de transporter jusqu'à 40 mètres cubes de matériaux solides par heure.&nbsp; Nos véhicules aspirent non seulement les matériaux avec une grande facilité, mais ils peuvent également, en cas de besoin, les projeter en sens inverse avec la même puissance. &nbsp; Nos véhicules spéciaux offrent également un petit « plus » en assurant l'acheminement sur les toits de substrats optimums permettant leur végétalisation intensive ou extensive. Plusieurs substrats sont disponibles. L'un d'entre eux est notre substrat certifié W+A Toit vert plus. Les vieilles tuiles de toit sont concassées, criblées et mélangées avec un compost d'écorces. &nbsp;Une solution judicieuse et écologique préservant la valeur d'un bien.
Génie des conduites: Josef Muff
Transformation de la centrale hydraulique de Gurtnellen : un travail de précision réalisé dans des conditions difficiles

A Gurtnellen, une équipe de la société Josef Muff AG (JMAG) participe à la rénovation et à l'extension de la centrale hydraulique âgée de presque 120 ans. Le monteur en chef Klaus Hertling donne dans cette interview un aperçu des travaux passionnants, mais aussi du défi que représente ce projet.

<b>Marketing : Monsieur Hertling, à quoi ressemble une journée de travail typique sur le chantier de Gurtnellen ? </b> K. Hertling : Le travail commence dès 5 h 30. Dans un premier temps, notre équipe prépare en bas, dans la vallée, un des tubes de douze mètres de long, dont nous avons besoin pour réaliser l'extension de la centrale. Ce tube est ensuite transporté vers le chantier situé plus haut avec le système de montage à câble spécialement mis en place pour ce projet. L'équipe, de son côté, remonte avec le funiculaire « officiel », puis parcourt les 1,1 kilomètre restants jusqu'au chantier à pied. Sur le chantier, le tube est ensuite descendu dans la tranchée déjà préparée par le génie civil, où il est mis en position avant d'être raccordé par notre personnel. Il doit en outre être préchauffé, de façon à ce que les soudeurs puissent le souder. Après le soudage par l'extérieur, un ouvrier monte dans le tube afin de le poncer à l'intérieur pour le rendre parfaitement plan. Le contrôleur vérifie alors le cordon de soudure avec un contrôle par magnétoscopie, un contrôle par ultrasons et un contrôle radiographique. Si tout est en ordre, le tube est isolé. <b>Outre la situation géographique particulière de ce projet, qu'a-t-il de spécial d'un point de vue technique ?</b> Une des particularités des conduites forcées, telles que la centrale hydraulique de Gurtnellen en utilise, est liée au fait que le diamètre des tubes devient de plus en plus petit au fur et à mesure qu'ils descendent dans la vallée. Plus leur altitude d'implantation est basse, plus les tubes sont petits, de manière à ce que la pression de l'eau reste constante. Ainsi, les tubes de 12 mètres, que nous posons, ont un diamètre de 900 millimètres en haut, dans la montagne, de 800 millimètres à altitude intermédiaire, et de 700 à 600 millimètres encore plus bas, dans la vallée. Un tube de 900 mm a un poids d'environ 3,2 tonnes, ce qui n'est donc pas vraiment léger. Pour qu'il puisse être posé, des travaux préliminaires sont nécessaires, comme je l'ai déjà indiqué plus haut. C'est également le cas pour d'autres éléments de conduites. Ainsi, par exemple, les pièces moulées nécessitant beaucoup de travaux de soudure – telles que la trémie d'aspiration, la pièce de raccordement, le tuyau-culotte et la conduite de répartition composée de différents segments – sont préparées dans notre atelier de Sarmenstorf. <b>Avec quelle équipe la société JMAG intervient-elle sur le chantier ?</b> Notre équipe sur site est composée de quatre personnes : le monteur en chef, ainsi qu'un monteur, un soudeur et un contrôleur. Tous les membres de l'équipe participent au travail quotidien et ont chacun leurs propres missions. Pour ma part, outre mes fonctions de coordinateur, je suis également responsable sur le chantier du mesurage des coupes en biais et je prépare par-là même les travaux du lendemain. Je transmets les résultats de mesure dans la vallée, où le tube suivant est directement découpé et soudé. De cette façon, il y a de nouveau le lendemain matin douze mètres de tube prêts à être traités par nos soins. <b> Vous semblez décrire des processus relativement maîtrisés, se déroulant sans anicroches. Quels sont donc les défis liés à ce projet ?</b> Le plus grand défi a été jusqu'ici de définir le point fixe 4. Le rattachement des tubes au niveau des trous d'hommes nous a également causé pas mal de soucis. Le point fixe 4 représente le début de la partie abrupte de notre conduite, avec un saut dans l'espace qui doit être ajusté avec précision. &nbsp;Le métreur doit noter avec précision sur les fondations les coordonnées du point d'intersection. L'emplacement pour la jonction entre le point fixe et le trou d'homme est relativement étroit, une partie passe sous le chemin de randonnée, puis plus tard de nouveau dans le terrain, à côté de la conduite d'origine. Tout cela est compliqué en raison de la place limitée disponible. Mais ce sont précisément ces défis qui rendent les choses passionnantes. L’ensemble du projet est tout à fait passionnant, il est certain que nous ne nous y ennuyons pas. On doit avoir la tête à ce que l'on fait – pour la bonne raison, aussi, qu'il n'est pas simple d'aller chercher rapidement quelque chose, que l'on aurait oublié. C'est pourquoi je note toujours tout.&nbsp; Mon expérience professionnelle antérieure m'a beaucoup servi ici, à Gurtnellen ; en effet, avant de commencer au sein de la société JMAG, j'ai travaillé pendant 16 ans à l'étranger dans la construction de pipelines. Cela fait maintenant six ans, sur les onze que j'ai passés au sein de la société JMAG, que je travaille sur les conduites forcées, que nous posons ici, à Gurtnellen. De base, j'éprouve beaucoup de facilité à travailler ainsi. <b>Pour finir : comptez-vous pouvoir tenir les délais prévus pour la transformation de la centrale de Gurtnellen ?</b> <b><br /></b>Le planning prévoit que deux cordons soient soudés chaque jour, c'est-à-dire que 24 mètres de tube soient posés, ce que nous parvenons à faire, en règle générale. Le planning d'origine prévoyait la soudure de 1 à 1,5 cordon par jour, ce qui signifie que, du point de vue de la société JMAG, nous avons une totale maîtrise. C'est plutôt avant cela, au niveau du génie civil, qu'il y a eu des problèmes, parce que la roche, dans laquelle a été creusée la tranchée pour les tubes, s'est révélée beaucoup plus dure qu'escompte. Il n'a pas été possible de la tailler et de l'enlever comme prévu et il a fallu la faire sauter, mètre après mètre, sur de longues distances. L'achèvement du tronçon le plus haut est prévu pour la fin du mois de septembre / octobre 2016 ; à l'heure actuelle, une grande partie de la conduite n'est pas encore remblayée, ce qui retarde un peu les travaux suivants. Notre objectif est de finir avant l'hiver la partie supérieure de l'aménagement, jusqu'à la station aval du funiculaire. En outre, toute la technique doit être « mise au chaud » avant l'hiver. Les travaux prévus pour l'hiver prochain sont le raccordement de la conduite de la galerie de la centrale au point fixe 9 et de la conduite de distribution au tuyau-culotte. D'ici là, le génie civil devra avoir procédé à la réfection de la maçonnerie de la centrale. Interview : Daniela Peter, Marketing
Génie des conduites: Josef Muff
Réaménagement et rénovation de l'Eigerplatz à Berne

Les travaux de rénovation et de réaménagement de l'Eigerplatz ont débuté le 22 avril 2016 : nous allons transformer cette place pour en faire le centre d'un quartier attractif. La phase intensive a commencé pendant les vacances d'été 2016 et va se poursuivre jusqu'à l'automne 2016, la fin des travaux étant prévue pour la fin de l'été 2017.

L'Eigerplatz est située à mi-chemin entre la gare et Köniz – au cœur d'un nœud routier central et sur l'itinéraire de bus le plus fréquenté de Berne. Cette place a fait parler d'elle il y a quelques années en raison de son aspect ancien et d'extensions ponctuelles de ses infrastructures peu adaptées à cette esthétique. La direction des travaux publics, de la circulation et des espaces verts de la ville, qui partageait ce point de vue, y a remédié (avec les sociétés Bernmobil et Energie Wasser Bern) en lançant une rénovation et un réaménagement de l'Eigerplatz. Ce nœud routier embrouillé et peu engageant, avec son petit parc, doit être transformé entre l'été 2016 et approximativement la mi-août 2017 en un centre-ville attractif – et nous avons eu le plaisir, au sein de la société Josef Muff AG, de nous voir attribuer une vaste partie de ce contrat.&nbsp; Notre contribution à la revalorisation durable de ce quartier, qui a d'abord été permise par une maîtrise d'ouvrage prévoyante et tournée vers l'avenir, comprend le drainage des rails de tramway, qui constitue une partie importante du drainage complet du site, la pose de nouveaux tubes en acier DN 200 – DN 400 sur une longueur de 1045 m pour l'eau et le gaz et la pose de conduites DN 80 – 125 sur une longueur de 930 m pour le chauffage urbain. Dans le domaine de la matière plastique ou du polyéthylène AD 110 à AD 225, nous pouvons également compter sur les fonctionnalités de 1200 m de tubes avec hydrants. D'innombrables accessoires et raccords de tuyauterie fournissent le cadre structurel nécessaire à toute la pose de ces conduites. L'un des plus grands défis concerne la logistique et l'accès à ce gros chantier. La remarquable interaction entre les trois partenaires du groupement d'entreprises (Marti AG, Kibag et Frutiger) est déterminante pour toute la réalisation du projet et la société Josef Muff AG en bénéficie également largement par la fourniture de ses prestations.&nbsp; Tout compte fait, nous sommes ravis à l'idée de mener à bien un travail exigeant dans un calendrier très serré – et nous sommes convaincus d'être parfaitement à même d'apporter notre contribution à la modernisation de l'Eigerplatz, conformément aux exigences du maître d'œuvre, et pour la plus grande satisfaction du donneur d'ordre et de la population.&nbsp;
Energie+Rénovations
Utilisation du soleil comme fournisseur d'énergie

Nous voulons que, à l'avenir, les nouvelles constructions produisent elles-mêmes une partie de leurs besoins en énergie. Mais ceci est tout aussi judicieux pour les bâtiments existants. Parallèlement à l'optimisation de l'isolation des enveloppes de bâtiments et au renouvellement des techniques de chauffage, nous voulons également accorder une plus grande attention à l'utilisation de l'énergie solaire.

Le soleil nous fournit chaque jour un potentiel d'énergie gratuite inépuisable. Il faut que l'on tire parti de manière accrue des capacités de cette méga-centrale électrique et qu'on l'intègre dans nos réflexions sur nos rénovations de bâtiments futures. De base, deux techniques sont à notre disposition pour une exploitation active de l'énergie solaire : d'un côté, les installations thermo-solaires, qui réchauffent l'eau chaude sanitaire par le biais de collecteurs et assistent le système de chauffage pour le réchauffement de l'eau chaude. De l'autre, les installations photovoltaïques, qui transforment directement l'énergie solaire en courant électrique au travers de cellules solaires. Ces deux technologies ont été considérées pendant longtemps comme des « gadgets coûteux » et n'ont été utilisées que pour des applications bien spéciales ou par des adeptes convaincus. Ceci n'est plus le cas aujourd'hui. Les coûts de fabrication et de montage ont pu être considérablement réduits au cours de ces dernières années. Les installations thermiques solaires perdent du terrain face aux installations photovoltaïques, qui deviennent de moins en moins coûteuses. Sur de grandes surfaces continues, la production d'énergie électrique est souvent plus avantageuse. En revanche, avec de petites surfaces utiles, la production d'eau chaude peut être plus judicieuse. En moyenne, l'énergie solaire peut couvrir largement 70 % de nos besoins annuels en eau chaude. Avec les systèmes utilisés comme chauffage d'appoint, le solaire peut offrir un taux de couverture de 25 %. Les spécialistes en technique du bâtiment sont également tout à fait en mesure d'intégrer des installations thermo-solaires dans les systèmes de chauffage existants. Dans le canton de Berne, la mise en place d'installations thermo-solaires est favorisée par une amélioration de la classe d'efficacité énergétique au niveau du CECB® (certificat énergétique cantonal des bâtiments). Il faut concevoir aujourd'hui des centrales solaires destinées à une autoconsommation élevée, utilisant le courant là où il est produit. Cela fonctionne de manière optimale lorsque l'électricité d'origine solaire est utilisée non seulement pour les installations domestiques, mais également pour le chauffage, le réchauffement de l'eau et la mobilité. Pour que les locataires d'un immeuble collectif puissent également couvrir leurs besoins personnels en courant avec l'électricité produite sur place, une communauté d'autoconsommation est constituée. Le fournisseur d’énergie facture à l'exploitant de l'installation l'énergie prélevée. Le surplus d'énergie, qui a été injectée dans le réseau, est enregistré. Le mode de décompte interne est l'affaire de la communauté d'autoconsommation et fait l'objet d'une négociation entre le propriétaire de l'installation et les abonnés.
Sols+Revêtements
Préservation de la valeur - Travaux professionnels et efficaces

Dans la foulée de l’autorisation de travaux, Weiss+Appetito Rénovations de bâtiments a donné le coup d’envoi des vastes travaux de gros œuvre de manière compétente. Deux murs, une ancienne cheminée avec longue plage de dépose dans le style des années 60, quelques fenêtres, un ancien parquet et la cuisine ont cédé la place à une nouvelle fenêtre panoramique, deux nouvelles portes de balcon et deux nouvelles fenêtres.

Le seul bémol : la confirmation d’amiante dans le conduit de la cheminée, qui a toutefois pu être démantelée et éliminée rapidement dans les règles de l’art. Pour répondre aux exigences de la note de calcul statique, deux poutres en acier et un pilier en acier au niveau de la fenêtre supportent désormais la charge de l’honorable édifice datant de 1920. Suite à la pose du nouveau parquet aux larges lames à l’ancienne et du nouveau sol de support par le secteur Sols et Revêtements, la base de la nouvelle cuisine était posée, comme le fondement de ce nouveau cadre de vie. Une fois les travaux de peinture et de plâtrerie terminés et le sas de propreté ouvert, le nouvel espace de vie rayonnait d’une clarté jusqu’ici inconnue et d’une propreté éclatante.&nbsp; Les huit semaines de travaux et l’investissement dans la préservation de la valeur ont entièrement satisfait les heureux propriétaires. On a trinqué aux travaux sur le nouvel escalier qui vient d’être bétonné par l’équipe de rénovation de bâtiments et dans le jardin inférieur nouvellement planté.&nbsp; Un tout nouvel art de vivre a été rendu possible par les équipes Rénovations de bâtiments et Sols et Revêtements de Weiss+Appetito ainsi que par la planification et direction de travaux de construction professionnelles de qbus.
Sols+Revêtements
Welle 7 : Weiss+Appetito garantit le confort du sol sur plus de 4600 m2

Welle 7 est un centre commercial au cœur de Berne.

Comme une base robuste est indispensable à toute expérience réussie de services, shopping et gourmandise, Weiss+Appetito a été chargé de différents travaux de sols et revêtements au centre Welle 7. Des aspects fonctionnels, comme la résistance et la longévité, ont été pris en compte tout autant que les critères esthétiques quant à la mise en œuvre.

Dans le cadre d’une visite préalable sur place, Weiss+Appetito a séduit grâce à un échantillon dans le style industriel, comme le maître d’œuvre et les architectes le souhaitaient, ses références ainsi que son savoir-faire technique et personnel. Dans le cadre du mandat, Weiss+Appetito a notamment posé 2270 m2 de revêtement en mortier de résine poncé dans la galerie commerciale de Welle 7. Ce sol de qualité se distingue par une sélection de minéraux spécialement combinés et une pigmentation spécifique. En outre, le revêtement peut être qualifié d’écologique car il offre une très grande longévité ainsi qu’une résistance élevée et peut être éliminé dans n’importe quelle décharge, sans que cela cause le moindre problème pour l’environnement, en cas de démantèlement. Des revêtements coulés en polyuréthane ont été posés dans les pièces consacrées aux services généraux du centre Welle 7. Résistance, facilité d’entretien, confort et robustesse caractérisent ces sols. Des revêtements à saupoudrer en résine époxy ont été installés dans les cuisines, pièces techniques et ateliers. L’adhérence, la résistance, la facilité d’entretien et l’esthétique ont incité leur utilisation. Dans la zone de livraison, nous avons pu fournir un système de revêtement en PMMA, qui a été posé en plusieurs couches la nuit et était entièrement fonctionnel dès le lendemain, supportant des charges lourdes. Dans la boutique mymuesli, nous devions poser un revêtement en vinyle. Dans différentes zones du centre Welle 7, Weiss+Appetito était chargé de mettre en place des sols de support. Au total, cela représente plus de 4600 m2 de revêtements de sol, répartis sur différents niveaux, selon les souhaits et les exigences du maître d’œuvre.&nbsp;Même si les délais étaient serrés, ils ont tous été respectés par les collaborateurs chargés des travaux. La collaboration avec la direction des travaux de construction s’est révélée très agréable, ce qui s’est notamment reflété dans la qualité des résultats, à la plus grande satisfaction du donneur d’ordre et des spécialistes impliqués.&nbsp;
Rénovations de bâtiments
Renforcement de la structure porteuse

Renforcement de structure porteuse en augmentant la résistance au poinçonnement à Adliswil. Comme pour certains hangars vieillissants, la résistance au poinçonnement des piliers du hangar Rütistrasse à Adliswil ne répond plus aux normes actuelles et doit être renforcée. A la rue Rüsistrasse 60 à Adliswil, l’équipe de rénovations de bâtiments de Zurich a intégré une armature de poinçonnement ultérieure et a ainsi augmenté la sécurité structurale du hangar.

Les renforcements d’armature de poinçonnement sont des interventions chirurgicales dans les structures en béton existantes. Ils consistent à intégrer une armature supplémentaire aux endroits sensibles, sans endommager la structure porteuse existante. Comme en salle d’opération, la préparation constitue donc la phase la plus importante et représente la moitié du travail. Les fers d’armature du plafond en béton armé doivent être localisés et marqués avec une extrême précision dans la zone d’appui. &nbsp;Cela empêche le perçage de l’armature existante. Comme les plans de construction ne sont souvent plus disponibles, une évaluation préalable des espacements entre les fers est requise. L’écart entre les tiges de l’armature inférieure détermine si les têtes d’ancrage peuvent être enfoncées ou si elles doivent être montées en applique.&nbsp; Pour le hangar de la Rütistrasse, les spécialistes de Weiss+Appetito ont trouvé un intervalle de perçage de 20 cm, qui permet d’enfoncer les têtes d’ancrage. Les fers de l’armature des deux couches inférieures ont été dessinés sur le plan et une nouvelle proposition d’emplacements d’ancrage a été soumise à l’ingénieur pour éviter les erreurs de perçage. Ce dernier a étudié la proposition et donné son accord, qui a donné le coup d’envoi des travaux pour Weiss+Appetito. Dans cette situation, le perçage se fait à sec, à l’aide d’une mèche creuse avec aspiration de poussière. Ceci garantit un trou de perçage suffisamment brut pour une bonne adhérence. La poussière tombante est directement aspirée et le procédé produit très peu de poussière ; l’environnement est donc à peine altéré. Après la réussite de l’opération, l’intervention dans le hangar Rütistrasse est quasiment invisible aujourd’hui. La résistance de la structure en béton a toutefois été améliorée, ce qui contribue à la préservation de la valeur de l’objet. Le donneur d’ordre ainsi que les artisans impliqués ont donc été très satisfaits du résultat des travaux réalisés par Weiss+Appetito.
Rénovations de bâtiments
RÉNOVER, C’EST PRÉSERVER LA VALEUR

Un seul et même partenaire ! C’est selon cette devise que Weiss+Appetito AG a décroché un projet de rénovation partielle à Berne. Les compétences et l’expérience de l’entreprise dans les travaux de rénovation permettant de préserver la valeur ont été déterminantes dans l’obtention du contrat.

C’est la Banque cantonale zurichoise qui a demandé la rénovation partielle des immeubles situés Holligenstrasse 109 et 121 à Berne. Après une procédure de candidature de plusieurs mois, Weiss+Appetito AG a fini par remporter le marché en novembre 2015, notamment grâce à l’expérience de l’entreprise dans le domaine des rénovations d’immeubles en tant qu’entreprise générale. Le mandat englobe le renouvellement complet de la cuisine, des WC et de la salle de bains dans 29 appartements. A cela s’ajoute la substitution de toutes les fenêtres et portes de balcon, le remplacement des installations électriques ainsi que des travaux de peinture. Dans les 111 appartements des deux immeubles, il convient aussi de remplacer la porte d’entrée et les stores ainsi que de remettre en état les volets roulants. Une des spécificités du mandat, outre son ampleur, est la hauteur des deux immeubles, qui comptent chacun plus de 15 étages. Le fait que les appartements restent occupés pendant la phase de travaux et que l’intervalle de temps pour la réalisation est très court constitue un défi supplémentaire pour la direction des travaux de construction. La coordination et le suivi des locataires sur place se révèlent complexes, mais sont maîtrisés pour la plus grande satisfaction du donneur d’ordre. Weiss+Appetito tient à remercier le maître d’œuvre pour ce mandat intéressant et pour la bonne collaboration. Nous serions ravis de proposer nos services pour des projets de rénovation similaires.
Rénovations de bâtiments
Station d’épuration Loveresse

Weiss+Appetito garantit le bon fonctionnement de la station d’épuration Loveresse. La station d’épuration des eaux usées de Loveresse est en service depuis le années 80. Ces dernières années, la longue durée de fonctionnement était perceptible sur les volumes bâtis. Pour maintenir le bon fonctionnement de la station, les différents bassins doivent être entièrement rénovés pour assurer la préservation de la valeur. Weiss+Appetito a remporté le marché.

Le concept de rénovation prévoyait d’abord le décapage du revêtement existant et de la fine couche de ciment, à l’exception de la structure granulaire du béton (voir illustrations). &nbsp;Aux endroits endommagés, il convenait de reprofiler le béton et de protéger l’armature contre la corrosion. L’application d’un enduit et d’un revêtement sur toute la surface, avec des produits hautement résistants, avait également pour objectif de préparer les bassins au bon fonctionnement de l’installation pour les prochaines années et décennies. La réalisation de ces travaux complexes exige un grand savoir-faire dans le domaine de la rénovation de bâtiments. Nos spécialistes ont fait du bon travail dans le cadre de la rénovation des bassins d’aération, à la plus grande satisfaction de notre client. Weiss+Appetito Rénovations de bâtiments a ainsi apporté une contribution importante à la préservation de l’infrastructure de la station d’épuration Loveresse. Nous profitons de cette occasion pour remercier à nouveau le donneur d’ordre pour ce projet passionnant.
Rénovations de bâtiments
Une cave humide est une nuisance!

Une cave humide est une nuisance ! Nous contribuons à l’assécher.

Que la cave serve de bureau, salle de loisir, salle de jeux pour enfants ou simplement d’espace de stockage, il est important qu’elle soit et reste sèche !

L’humidité dans la cave peut avoir plusieurs origines : condensation de l’humidité de l’air, infiltration d’eau ou humidité du sol qui remonte par les fondations. Pour pouvoir assécher une cave, il faut connaître l’origine de l’humidité afin d’appliquer les mesures appropriées. Nous analysons la cave et identifions la cause de l’humidité. Avec notre concept d’assainissement gratuit, nous montrons comment assécher la cave. Si de l’eau s’infiltre régulièrement dans les pièces en sous-sol lorsqu’il pleut, cela signifie qu’une partie du bâtiment n’est pas étanche. Dans ce cas, il faut détecter la faille dans la structure pour pouvoir la calfeutrer durablement. Parfois, seuls un joint perméable, une petite cavité ou une fissure au mur sont à l’origine du problème, qui peut être résolu avec une injection ciblée. Dans plus de 80 % des cas, c’est l’humidité du sol remontant à travers les fondations qui cause l’humidité de la cave. L’eau peut remonter par capillarité dans les nombreux petits canaux des volumes bâtis. L’eau transporte du sel qui détruit progressivement les bâtiments. Pour éviter que les murs soient humides par capillarité, on empêche l’humidité de remonter en modifiant la tension en surface de l’eau, et ainsi la cave est asséchée. Pour cela, nous utilisons un appareil largement éprouvé, qui empêche durablement l’humidité remontante en émettant des impulsions électromagnétiques. Profitez, vous aussi, de notre savoir-faire. Nous serons ravis de vous aider à assécher votre cave.
Gruppe (Alle Bereiche)
Ausbildung für Stapler- und Hubarbeitsbühnenführer

Die Weiss+Appetito-Gruppe verpflichtet sich in allen Bereichen ihrer Tätigkeit zu Professionalität und Fairness. So steht es in unserem Leitbild.

<div>In den letzten Jahren verloren in der Schweiz 30 Personen bei einem Staplerunfall ihr Leben und 47 Personen wurden invalid.</div> <div></div> <div>In eine solche Situation wollen wir erst gar nicht geraten. Im ersten Quartal dieses Jahres haben wir aus diesem Grund unsere Professionalität mit zwei Kursen für Gegengewichts- und Teleskopstapler sowie einem Kurs für Hubarbeitsbühnen gesteigert.</div> <div>Arbeiten mit besonderen Gefahren, da gehören unter anderem das Arbeiten mit Stapler und Hubarbeitsbühnen dazu, bedürfen einer seriösen Ausbildung, welche alle sicherheitsrelevanten Aspekte (Art. 8 VUV, SUVA Vorschriften) und technisch einwandfreie Handhabung dieser Geräte gewährleistet. Auf Grund der Sicherheitsbestimmungen der SUVA und auch in Bezug unser «Werte» wollen wir keinen Mitarbeiter ohne entsprechende Ausbildung oder Ausweis arbeiten lassen. Die Ausbildung hat theoretisch und praktisch statt gefunden, damit der Stapler- oder Hubarbeitsbühnenführer in der Lage ist, Gefahren zu erkennen und sich und andere nicht gefährdet. Eine gründliche Ausbildung erhöht die Sicherheit und erspart letztendlich Kosten durch:</div> <div><ul><li>verantwortungsbewusste Bedienung des Fahrzeuges</li><li>beherrschen des Geräts in allen Situationen</li><li>zweckentsprechende Behandlung von Fahrzeug und Ware</li><li>einhalten der Betriebs- und Sicherheitsvorschriften</li><li>kein Improvisieren</li><li>tragen der persönlichen Schutzausrüstung</li></ul> Wir wünschen allen unseren Mitarbeitern eine unfallfreie Fahrt und dass sie mit viel Freude das Gelernte im Baualltag einsetzen können.</div>
Télécom
Die Weiss+Appetito Telekom in China

Auf Einladung unseres Kunden Huawei verbrachte die GL der Telekom Schweiz interessante Tage im Reich der Mitte. Die Global Engineering Partner Convention in Shenzhen setzt die zukünftigen Installationsstandards im Mobilfunk.

<div>Häufiger ist es ja so, dass wir unsere Kunden zu Anlässen einladen. Umso spannender war es für uns, von unserem Grosskunden Huawei nach China eingeladen zu werden. Spartenleiter Walter Daumann, Geschäftsführer CH Pascal Lehmann und Stv. Didier Rohrer machten sich Mitte Februar mit grossen Erwartungen auf den Weg nach China. Anlass für die Einladung war die Global Engineering Partner Convention (GEPC). Huawei lädt dabei Partnerfirmen aus der ganzen Welt zu einem Erfahrungsaustausch ein. Neben dem eigentlichen Kongress stand auch ein ausgedehnter Besuch des Huawei Headquarters auf dem Programm.&nbsp;</div> <div><div>Mit einem erwarteten Umsatz von 60 Milliarden USD im Geschäftsjahr 2015 ist Huawei in nur wenigen Jahren zu einer ganz grossen Nummer der Weltwirtschaft geworden. Die Hauptgeschäftsfelder sind das Carrier Network (Netzinfrastruktur), das Enterprise Business (Geschäftskundenlösungen) und das Consumer Business (Endgeräte). Dagegen ist unsere Telekom Sparte eine sehr kleine Nummer – zugegeben. Doch in der Schweiz sind wir betreffend Netzinfrastruktur der grösste Installationspartner dieses Weltkonzerns. Gleichzeitig hat Huawei die vormaligen Platzhirsche verdrängt und ist die Nummer eins auf dem hiesigen Markt geworden. In zahlreichen anderen Ländern der Welt sieht die Entwicklung ganz ähnlich aus. Wie im Sport ist es jedoch einfacher, die Nummer eins zu werden, als die Nummer eins zu bleiben. Genau das hat auch Huawei erkannt und die GEPC hatte genau diesen Hauptfokus. Um die Spitzenposition zu halten, wird in den nächsten Jahren der Fokus noch stärker auf die ohnehin schon hohe Qualität von Hardware und Services Wert gesetzt. Das kommt uns entgegen, denn dort erhalten wir jetzt schon über längere Zeit konstant Bestnoten. Neue integrierte Projektmanagement-Tools werden die Koordination zwischen allen Beteiligten der Projektkette weiter verbessern. In dieser Hinsicht macht die Telekombranche generell riesige Schritte und steht wegweisend auch für die zukünftigen Arbeitsformen in allen Branchen der Wirtschaft. Der Kongress bot uns darüber hinaus auch die Möglichkeit, sich mit Installationsfirmen aus aller Welt auszutauschen und neue Kontakte zu knüpfen.&nbsp; Nicht minder beeindruckend war der Besuch des Huawei Headquarters in Shenzhen. Hier befindet sich unter anderem der zentrale Bereich Research and Development (Forschung und Entwicklung), in welchem bei Huawei 76‘000 Mitarbeitende tätig sind. Im Stil eines Universitätscampus sind die zahlreichen Komplexe über eine grosse Fläche verteilt und Shuttle Busse verkehren in einer riesigen Menge zwischen den Komplexen. Der Vergleich mit einer Universität ist auch in einer weiteren Beziehung passend, denn von überall auf der Welt kommen die Angestellten hier regelmässig zu Schulungen und Trainings zusammen. Neben dem anstrengenden Kongressprogramm blieb zum Glück auch noch Zeit für einen Kurzbesuch in Hongkong, welches nur durch eine (lange) Brücke von Shenzhen getrennt liegt, bevor wir auch schon wieder den Rückflug antraten.</div></div> <div></div> <div></div>
Génie des conduites: Josef Muff
Wasserkraft ist unverzichtbar für die Erzeugung «sauberer» Energie

In Gurtnellen wird ein weiteres Kapitel Kraftwerksgeschichte geschrieben. Dort wo im Jahr 1900 in eindrücklicher Pionierarbeit das Wasserkraftwerk Gurtnellen gebaut wurde, entsteht jetzt ein Ausbau- und Erneuerungsprojekt.

<div>Optimal und effizient werden diese Urkräfte noch besser genutzt und gleichzeitig wird der Natur Sorge getragen. Ab 2016 wird das Kraftwerk auf den neuesten Stand der Technik gebracht und wird dann 23% mehr Strom produzieren. Die Umgebungsarbeiten haben im letzten Herbst begonnen. Vorangegangen ist dem Bauentscheid eine rund achtjährige Planungs-, Konzessionierungs- und Bewilligungsphase, während der sich die Verantwortlichen mit administrativen und technischen Hürden haben auseinandersetzen müssen.</div> <div><h4>Win-win Situation entsteht</h4> Über die Jahrzehnte hinweg wurden die Anlagen immer wieder saniert, modernisiert und an den letzten Stand der Technik angepasst. Doch gerade im Fall des Kraftwerks Gurtnellen blieb stets ein kleiner Wermutstropfen: Die Anlage war im Hinblick auf die Wasserführung im Gornerbach nicht optimal ausgebaut. Derzeit gibt es an über 100 &nbsp;Tagen im Jahr Überwasser, das ungenutzt über die Wehranlage fliesst. Diesem Umstand wird nun Rechnung getragen und die bisherige Ausbauwassermenge von 1,4 m3/s auf 2 m3/s sowie die installierte Maschinenleistung von bislang 6 MW auf 10 MW erhöht.&nbsp;</div> <div><h4>Rohr um Rohr zur sauberen Energie</h4> Eine grössere Herausforderung in bautechnischer und vor allem logistischer Hinsicht erwartet die Josef Muff AG beim Tausch der bestehenden Druckrohrleitung. Die alte Druckrohrleitung aus dem Jahr 1900 besteht noch im Original. Es handelt sich um eine genietete Stahlrohrleitung mit Durchmesser 600 mm. Alleine aufgrund des erhöhten Kapazitätsbedarfs muss sie ersetzt werden. Die alte Stahldruckrohrleitung wird rückgebaut, die neue Leitung wird teilweise unterirdisch verlegt. Die Schienen stammen von der alten Materialseilbahn, die nur bedingt genutzt werden kann. Die neue Stahldruckrohrleitung wird denselben Trassenverlauf wie die alte nutzen. Was sowohl den Rückbau der alten als auch die Verlegung der neuen Leitung anspruchsvoll macht, ist das zum Teil sehr steile und unzugängliche Terrain. Die alte Stahldruckrohrleitung wird rückgebaut, die neue Leitung soll teilweise unterirdisch verlegt werden. Die Schienen dienen der alten Materialseilbahn, die nur bedingt genutzt werden kann. Der Einsatz einer Materialseilbahn sowie Helikoptertransporte werden dabei unverzichtbar sein.</div> <h4>Know-how spielt eine grosse Rolle</h4> Die Druckleitung Gurtnellen ist 1‘740 m lang, beginnt bei der Wasserfassung in der Gorneren mit dem Sicherheitsorgan und endet in der Zentrale in Gurtnellen vor den Kugelschiebern der beiden Maschinengruppen. Der statische und dynamische maximale Innenwasserdruck in der Verteilleitung vor der Zentrale beträgt 676 m Wassersäule.&nbsp; <div><h4>Plan des neuen Trassenverlaufs der Druckleitung.</h4> Die Druckleitung beginnt bei der Wasserfassung mit einem Durchmesser von DN 900. Der mittlere Teil wird DN 800 und der untere Teil DN 700/600 ausgeführt. Der obere Abschnitt A ist auf der gesamten Länge erdverlegt. In diesem Bereich werden Rohre mit einer Polyethylen und Faserzementumhüllung eingesetzt. Der untere Abschnitt B ist mehrheitlich offen auf Auflagersättel aufgelegt und teilweise auch erdverlegt. Den Leitungsbau technisch und qualitativ einwandfrei auszuführen und planmässig fertigzustellen ist für die Josef Muff AG trotz viel Erfahrung unserer Teams eine Herausforderung. Die Bauzeit dauert bis 2017, dann soll das Kraftwerk in Betrieb genommen werden. Für die bautechnische Umsetzung spielen da auch zielgerichtete Vorbereitung, tatkräftiger Einsatz, effizientes Teamwork, viel Know-how und vor allem auch Freude an der Herausforderung eine wichtige Rolle. Über den aktuellen Projektstand und weitere Infos des Kraftwerks Gurtnellen wird in der nächsten Ausgabe des Splitters berichtet. Das Projekt Gurtnellen ist ein idealer Baustein auf dem Weg der sogenannten Energiewende. Ein bestehendes Kraftwerk wird durch einen Ausbau optimiert und dient der Herstellung von Strom. Die erneuerbare Energie besteht hauptsächlich aus Wasserkraft. Das sind Ressourcen aus der Schweiz &nbsp;mit einem grossen Nutzen für die Zukunft. Die Druckleitung über eine Länge von 1.74 km darf die Josef Muff AG für den Bauherrn Kraftwerk Gurtnellen AG verlegen. Die Installationen im schwierigen Gelände erfordern viel Können seitens des Rohrleitungsbauers. Eine Arbeit, die man nur Spezialisten und besten Rohrleitungsbauern anvertraut. Für dieses Vertrauen bedanken wir uns bei der Kraftwerk Gurtnellen AG.</div> <div><div><b>Kraftwerk Gurtnellen:</b> www.kw-gurtnellen.ch</div> <div><b>Wasserfassung:</b> Grueben (1'336 m.ü.M)</div> <div><b>Zentrale:</b> Gurtnellen Wiler (750 m.ü.M)</div> <div><b>Bruttogefälle:</b> 586 m</div> <div><b>Leistung:</b> 10 MW</div> <div><b>Jahresproduktion:</b> 31.5 GWh (Jahresverbrauch von ca. 7'100 Haushalten)<br /><br /> <div><b>Projektleiter:</b> Peter Franek</div> <div><b>Kunde:</b> Kraftwerk Gurtnellen AG (EWA Elektrizitätswerke Altdorf AG)</div> <div><b>Montagedauer:</b> Juni 2016 bis September 2017</div></div></div> <div></div> <div></div>
Rénovations de bâtiments
Schulanlage Sahligut in Biel

Die Schulanlage Sahligut besteht aus zwei Gebäuden am Beaulieuweg. Die Gebäude wurden 1967/68 erbaut. Die gesamte Schulanlage ist im Inventar der kantonalen Denkmalpflege als «erhaltenswert» eingestuft.

<div>Charakteristisch sind die Verkleidung der beiden Klassentrakte mit Waschbetonplatten und die Fassadengliederung durch horizontale Fensterbänder. Die Arbeiten wurden in zwei Etappen, jeweils während den Sommer- und Herbstferien 2015 ausgeführt. Die Betonoberflächen wurden mit Heisswasser und 150bar gereinigt, um die Struktur des Betons nicht zu verletzen. Zudem wurden Musterflächen erstellt. Schadstellen wurden gespitzt, die Bewehrung gereinigt und ein Korrosionsschutz gestrichen. Die Schadstellen mussten zur Aufnahme eines leicht pigmentierten Karbonatisierungsschutzes reprofiliert und gespachtelt werden. Eine Hydrophobierung wurde angebracht und der untere Teil der Gebäude zusätzlich noch mit einem Graffitischutz versehen. Die Betonstützenfüsse mussten freigelegt und saniert werden. Anschliessend wurde inkl. Spenglerblech, Verbundsteine oder Belag mit Flüssigkunstoff abgedichtet. <b>Bauherr:</b> Stadt Biel Abteilung Hochbau, Frau Marlène Ringli<br /><b>Architekt:</b> Leimer Tschanz Architekten, Herr Daniel Leimer, Frau Natalie Wyss<br /><b>Bauleitung:</b> Eexact Bauleitungen GmbH, Herr Hans-Jörg Schmid<br /><b>Bauführer:</b> Olivier Fleury<br /><b>Vorarbeiter:</b> Frank Baumann<br /><b>Mannschaft:</b> Christian Spätig, Arben Musai, Florian Guhl, Karakus Ali</div> <div><p class="align-left"><b>Arbeitsumfang<br /></b>Heisswasserreinigung 150bar 2'500 m<sup>2</sup><br />Karbonatisierungsbremse 1'100&nbsp;m<sup>2</sup><br />Hydrophobierung 1'100&nbsp;m<sup>2</sup><br />Graffitischutz 400&nbsp;m<sup>2</sup><br />Geleistete Arbeitsstunden 2‘111 Std.</p></div> <div></div>
Rénovations de bâtiments
Ausbau ARA Windisch

Seit einigen Jahren zeichnet sich im Bereich der Abwasserreinigung eine Konzentration auf wenige grosse Anlagen ab. Durch wachsende Einzugsgebiete stossen diese Anlagen dann vielfach an ihre Kapazitätsgrenze und müssen ausgebaut werden.

<div>So wird momentan die ARA Windisch ausgebaut und in diesem Zuge auch modernisiert. Die aktuelle biologische Stufe mit Belüftungs- und Nachklärbecken wird durch einen Biofilter ersetzt. Beim Biofilter handelt es sich um ein mit körnigen Filtermedien gefülltes Becken, das vom zu reinigenden Wasser durchflossen wird. Die darin vorhandenen Mikroorganismen zerlegen dabei Schad- und Geruchsstoffe in harmlose Produkte. Um den Prozess zu unterstützen, wird dem Becken Sauerstoff zugeführt.</div> <div>Die sich bewegenden Kügelchen im Becken haben eine hohe Abrasion der Beckenwände zur Folge. Daher sind diese Beckenwände zu beschichten. Die Beschichtung muss dabei eine hohe Festigkeit kombiniert mit einer minimalen Elastizität aufweisen. Diese anspruchsvollen Beschichtungsarbeiten werden von der Bausanierungen Solothurn durchgeführt.</div> <div>Die grösste Herausforderung bei der Ausführung waren bisher die klimatischen Verhältnisse. Grosse Hitze im Sommer, viel Regen im Herbst sowie tiefe Temperaturen im Winter haben oftmals ein aufwändiges Schützen des Bauteils notwendig gemacht. Damit wurden ideale Voraussetzungen geschaffen um qualitativ hochwertige Resultate zu erzielen.&nbsp; <b>Bauherr:</b> Abwasserverband Kläranlage Brugg-Birrfeld<br /><b>Bauleitung:</b> Kuster+Hager Ingenieur AG &nbsp;St.Gallen<br /><b>Bauführer:</b> Urs Häusler<br /><b>Vorarbeiter:</b> Olaf Thierschmann</div> <div></div>
Energie+Rénovations
BAUHERRENBERATUNG PARCO AMBIENTE 2 - LOCARNO

Als Daniel Sukara, Leiter Immobilien Personalvorsorgestiftung der Ärzte und Tierärzte (PAT-BVG), kurz vor Weihnachten mitteilte, dass er uns gerne als Bauherrenvertretung für ein Neubauprojekt im Tessin gewinnen möchte, war ich natürlich sofort begeistert.

Die PAT-BVG beabsichtigt in Locarno zwischen der Via Bartolomeo Varenna und der Via Gian Gaspare Nessi zwei Mehrfamilienhäuser zu erstellen. Im Haus A werden 25, im Haus B 39 Wohneinheiten mit einer unterirdischen Autoeinstellhalle mit insgesamt 65 Autoabstellplätzen und einer begrünten Umgebungsfläche mit 10 Autoabstellplätzen gebaut. Der Abbruch der bestehenden Gebäude auf den vier Parzellen wurde Ende letzten Jahres begonnen und ist heute abgeschlossen.&nbsp;Mit dem Aushub soll, sobald die Baubewilligung da ist, demnächst begonnen werden. Die Fertigstellung und der Bezugstermin der beiden fünf-geschossigen Neubauten sind für Dezember 2017 geplant. <h3>Warum braucht es eine Bauherrenvertretung?</h3> Heutzutage wird der Bauherr von der Baubranche&nbsp;&nbsp; immer&nbsp;&nbsp; wieder&nbsp;&nbsp; mit&nbsp;&nbsp; Schlagwörtern&nbsp; wie «schlüsselfertig» oder «rundumsorglos» konfrontiert. In den meisten Fällen wird ein Pauschalpreis für die Ausführung eines fertigen Werkes zugesichert und bis auf einen Baubeschrieb sind oft keine detaillierten Angaben über das Bauwerk vorhanden. Ist das so wunderbar und so sorglos wie es tönt, oder vielleicht doch nicht? «Mit der zunehmenden Komplexität beim Erstellen eines Neubaus verfüge ich nicht über das notwendige Wissen und die Erfahrung. Ferner will ich sicher sein, dass&nbsp; &nbsp;fremdes&nbsp;Geld, nämlich das der Personalvorsorgestiftung, gut verbaut und investiert ist,» erklärt Daniel Sukara. «Es ist für uns wichtig, einen sogenannten Ombudsmann beizuziehen, der als «Motor» das Projektmanagement hinsichtlich Kommunikation, Umfeld, Kosten, Termine, Qualität, Leistung und Ressourcen vorantreibt.» <h3>Welcher Nutzen entsteht für den Bauherrn?</h3> «Die grosse Distanz zur regelmässigen Kontrolle, wenn Zeit Mangelware ist oder das Detailfachwissen fehlt, drängt sich eine Bauherrenvertretung auf. Ich habe weniger Stress, eine bessere Kostenkontrolle und es werden keine Vorauszahlungen getätigt, ohne dass die Sicherheit besteht, dass wirklich auch verbauen wird was zur Verrechnung kommt, und vor allem habe ich mehr Zeit für anderes,» erklärt Daniel Sukara. Weiter fügt er hinzu: «Es findet ein Gespräch auf Augenhöhe zwischen dem Totalunternehmer und dem Vertreter der Eigentümerin statt». Einerseits bekommt der Bauherr eine fachkompetente und unabhängige Unterstützung, regelmässig mündliche und schriftliche Berichterstattungen, die Fehlentscheide und Fehlinvestitionen vermeiden helfen. Er wird so in jeder Phase des Entwicklungs- und Bauprozesses professionell unterstützt und beraten. Andererseits werden die Wünsche in technischer, planerischer, wirtschaftlicher oder gesetzlicher Hinsicht, so weit wie möglich, diskutiert und angepasst. Deshalb verstehen wir uns als Bauherrenberater als Partner der Bauherrschaft. <h3 class="align-left">Wo ist eine Bauherrenvertretung sinnvoll?</h3> Auf &nbsp;die Frage, wo eine&nbsp; Bauherrenvertretung sinnvoll ist, antwortet Daniel Sukara aus eigener Erfahrung: «Ich empfehle bei jedem komplexen Neubauprojekt oder Umbau, Sanierung, Modernisierung, Erweiterung, Rückbau, vor allem aber im Stockwerkeigentum und bei Ein- bzw. Zweifamilienhäusern immer eine Bauherrenvertretung beizuziehen, wenn der Käufer nicht selber Baufachmann ist. Die Garantiefälle haben in letzter Zeit unglaublich zugenommen, weil die bestellte Werkleistung nicht mangelfrei war und z.B. die Materialkontrolle unmöglich wurde. Grundsätzlich trägt der Bauherr die&nbsp; Verantwortung für sein Bauwerk. In den meisten Fällen wählt er die Unternehmer und entscheidet über die Qualität und Quantität. In diesem Zusammenhang ist eine Bauherrenvertretung sinnvoll,&nbsp;weil das Wissen um die Detailplanung auf dem Bau und die fachgerechte Umsetzung viel persönlichen Ärger ersparen können.»
Energie+Rénovations
Mit Casvita zum intelligenten Gebäude

Komfortgewinn und autonomes Wohnen im Alter dank modernster Hausautomationstechnologie. Die Möglichkeiten sind gross, die Ausführung für das Casvita-Team anspruchsvoll.

Den Espresso ordert die Bauherrin noch nicht über das hausinterne Automationssystem, sie bedient die Kaffeemaschine momentan noch konventionell. Aber auch das wäre mit der vernetzten Technik grundsätzlich möglich. Im rundum erneuerten Wohnhaus in Ittigen, welches bereits in der letzten Splitterausgabe vorgestellt wurde, kam der Einbau eines KNX-Netzes zum Zuge. Bei dieser Technologie werden die Gerätesteuerung und die Stromversorgung voneinander getrennt auf zwei separaten Netzen geführt, das Stromnetz zur Stromversorgung mit Wechselspannung und das Steuerungsnetz zum Datenaustausch (=KNX-Bus) mit Gleichspannung. Beide Netze können unabhängig voneinander oder parallel im Haus verlegt werden. Zu Beginn stand die Frage im Raum, wie im erneuerten Eigenheim die Lamellenstoren der grosszügigen Fensterflächen zu bedienen sind. Der tägliche Betrieb über eine mechanische Handkurbel schien für ein modernes Erneuerungskonzept ebenso untauglich wie die einzeln elektrisch gesteuerten Storen. Die Idee zum Einbau einer umfassenden Hausautomation vertiefte sich bei der Bauherrschaft während eines Ferienaufenthaltes im Hotelresort «The Chedi» in Andermatt. Dort findet diese neue Technik eine breite Anwendung. Um die Möglichkeiten und täglichen Anwendungen im Einfamilienhaus noch besser erkennen zu können, wurde der Besuch eines Musterobjektes organisiert. Die Hausbesitzer waren von den Möglichkeiten fasziniert. Nach weiteren Recherchen rund um das Thema Hausautomation erarbeitete die Bauherrin einen Anforderungsbeschrieb nach ihren Bedürfnissen. Gewünscht waren die zentrale Steuerung (mittels Tablets, Smartphones oder Wandtasten) der Storen und der Beleuchtung sowie die Überwachung der Fenster und Türen. Zusätzlich integriert wurden auch die Überwachung und Steuerung der Heizung und der Lüftungsanlage. Das System bietet die Programmierung unterschiedlichster Szenarien an. Einzelne Lampen oder ganze Leuchtkreise können je nach Wunsch in Harmonie mit der Fensterbeschattung vorprogrammiert werden. Das System kann jederzeit angepasst und ergänzt werden. Die Möglichkeiten sind breit gefächert. Der Sicherheit dieser Systeme muss ebenfalls Rechnung getragen werden. Da die ganzen Daten schlussendlich über das Internet laufen, ist eine seriöse Sicherung und regelmässige Wartung der Technologie erforderlich. Eine genaue Sicht der Dinge ist uns nicht genau genug. Unser Ziel – Ihr Gewinn! Ihr Volltreffer!
Rénovations de bâtiments
Instandstellung Hochkamin Werk Cornaux

Jura Cement umfasst zwei Produktionsbetriebe und ist mit einer Produktionskapazität von über 1 Mio. Tonnen Zement der zweitgrösste Zementhersteller in der Schweiz.

Der Stahlbetonkamin mit Baujahr 1964 wurde in Kletterbauweise erstellt. Die Kletterbauweise ist eine Bautechnik, bei der die Schalung und das Gerüst mitwandern. Sie wird oft bei hohen Bauwerken angewendet und wurde ab Mitte des 20. Jahrhunderts bekannt. Der Abbruch des Zwischenpodestes auf 52.25 m und 79.75 m wurde mit dem Abbauhammer vorgenommen. Der Materialabbruch wurde mit dem Fassadenlift bis zur Mulde befördert und speziell entsorgt. Mit Wasserhöchstdruck wurde der Beton abgetragen und eine Rauhtiefe erstellt. Das Brauchwasser wurde neutralisiert, die Bewehrung gereinigt und der Korrosionsschutz aufgetragen. Die Schadstellen wurden reprofiliert und der Kamin vollflächig gespachtelt zur Aufnahme einer elastischen Schutzbeschichtung in den Farben rot und weiss. <b>Arbeitsumfang</b><br />Rauhtiefe mittels HDW 400&nbsp;m<sup>2<br /></sup>Zementöse Feinspachtelung 400&nbsp;m<sup>2<br /></sup>Hydrophobierung 400&nbsp;m<sup>2<br /></sup>Betonschutzanstrich 400 m<sup>2<br /></sup>Betonschutzsystem OS 5a
Sols+Revêtements
Natürlich, bequem und behaglich mit einem Parkett der Weiss+Appetito AG

Im grosszügigen Objekt in Kleinbösingen wurde von Beginn an von der Bauherrschaft grosser Wert auf Ästhetik und die Kombination der verbauten Materialien gelegt.

Jeder Parkettboden bringt ein Stück unverwechselbare Natur in Ihre Räume, egal, für welches Holz Sie sich entscheiden. Und ist die Wahl des Lieblingsbaums einmal getroffen, öffnen das Format der Parkettlamelle und die Art der Verlegung weitere Gestaltungsmöglichkeiten. Nach vorgängiger Bemusterung fiel die Wahl bei diesem Objekt in Kleinbösingen auf ein hochwertiges Eichenparkett. Im Obergeschoss wurde dieses in der Ausführung Eiche natur, geschliffen und geölt, und im Erdgeschoss in der Oberfläche gebürstet und im Nachgang oxydativ geölt, verlegt, damit die lebhafte und astige Struktur besonders schön zur Geltung kommt. Die Parkettwahl bringt viele Vorteile mit sich: natürlich, langlebig, strapazierfähig pflegeleicht, renovierbar und wirtschaftlich. Gerne beraten wir auch Sie und evaluieren gemeinsam mit Ihnen den richtigen Parkett für Sie.
FR